Château Vieux Mougnac

 
 

HISTOIRE


Félix et Élisabeth Milhard sont la 1ère génération de la famille à s’être installés en 1870 dans le Grand Saint-Émilionnais. Le couple décide d’acheter des terres et d’y planter de la vigne. Dans leur lancée, ils transforment leur grange en chai et commencent la production de leur premier vin.

Maxime et Marcelle Milhard sont la 2e génération de paysans vignerons. Ils décident de planter les premiers plants de Sémillon, le cépage blanc traditionnel de la région.

Yves et Maria Milhard, la 3e génération, refusent l’industrialisation et souhaitent perpétuer le savoir-faire ancestral de la famille. Ils se lancent dans un travail 100 % artisanal en s’engageant pour une agriculture respectueuse de l’environnement. Ils ne le savent pas encore, mais leur travail portera un nom : la viticulture biologique et biodynamique.     

Sylvie Milhard, la 4e génération, a d'abord fait ses armes comme comptable dans le Libournais avant de poursuivre le travail de ses parents.
Née dans le boom de l’agriculture intensive, elle réalise vite que la propriété de sa famille est une des rares de la région à ne pas emprunter la voie de la mondialisation. Pour elle, ce domaine est bien plus qu’un simple vignoble, c’est un patrimoine qu’il faut préserver et transmettre aux générations futures. Michel Bessard, professeur à la retraite et mari de Sylvie Milhard, rejoint la propriété en 2010.  

Entourés de leurs enfants et petits-enfants, les 5e et 6e générations, de nombreux projets voient le jour.


VIGNOBLE

Il y a une tête de mort sur les emballages, je ne veux pas m'empoisonner et empoisonner mes clients. Je veux laisser une terre saine à mes petits-enfants. 

  Yves Milhard  

La famille Milhard cultive ses vignes en AOC Bordeaux Supérieur depuis 5 générations avec passion, respect et tradition. Situé au cœur du Grand Saint-Émilionnais aux portes de Saint-Émilion dans le village de Petit-Palais-et-Cornemps, cet écrin de verdure s’étend sur 10 hectares où sont représentés les cépages traditionnels de la région.


Climat océanique et sol argilo-sableux sont le duo idéal pour les vignes. Grâce à une viticulture biologique depuis 1870, une biodiversité aujourd’hui en voie de disparition a été préservée et s’est même développée au fil des ans dans le vignoble. De plus, la famille Milhard a su préserver une flore très sauvage et variée dans son vignoble. Afin de maintenir cet environnement précieux, la famille Milhard travaille son sol de la même manière depuis 5 générations : avec le labour au cheval. C’est pourquoi jamais aucun herbicide n’a été utilisé dans le vignoble. 


Dans les années 1960, c’est Yves Milhard qui a décidé de poursuivre les traditions de sa famille et de ne pas se tourner vers l’industrialisation de la viticulture.


C’est de cette philosophie que découle tout le travail effectué au Château Vieux Mougnac. La plupart des travaux de la vigne sont encore réalisés en fonction du cycle de la lune et les vendanges en sont le plus bel exemple. En tant que viticulteurs biologiques, les Milhard cherchent à réduire leur impact sur l’environnement en s’appuyant sur les grands principes de la biodynamie. 


Château Vieux Mougnac est labellisé « Vin biologique » par Ecocert depuis 2012.


CHAI


Depuis 1870, la famille Milhard produit son vin dans son chai. Si couleurs et assemblages ont évolué au fil des générations, les méthodes de vinification et de vieillissement n’ont pas changé. Merlot, Cabernet Franc  et  Sémillon sont toujours travaillés de manière ancestrale dans le respect du terroir et du fruit pour produire un vin de garde unique.          

Au Château Vieux Mougnac, les vins sont le reflet du millésime. Tout commence au mois de septembre dans les vignes lorsque les baies sont goûtées parcelle par parcelle afin de déterminer la date des vendanges qui s’étaleront sur 3 semaines entre septembre et octobre.

Après la récolte, les raisins sont légèrement écrasés et les rafles sont retirées avant d’être mis en cuves béton. S’ensuit la macération qui dure entre 3 et 4 semaines pendant lesquelles la couleur, les tanins et les arômes vont être extraits de la baie. Pendant cette période, les remontages sont effectués régulièrement afin de favoriser cette extraction. Afin de respecter les traditions familiales et de toujours travailler avec ce que la nature a à offrir, aucune levure ou autre additif ne sont ajoutés pour lancer la fermentation. 

Par la suite, le « vin fin » est séparé de la partie solide qui est pressée pour récupérer le nectar du Château Vieux Mougnac. En effet, le « vin de presse » contient tous les tanins et la structure nécessaire pour l’élaboration d’un vin de garde exceptionnel. Les vins sont ensuite élevés dans ces cuves béton pendant 2 années durant lesquelles la famille Milhard utilisera son savoir-faire ancestral pour les clarifier et les assembler. C’est en suivant le cycle de la lune que les vins sont soutirés pour être clarifiés puis dégustés et assemblés pour obtenir un vin comprenant 80 % de Merlot et 20 % de Cabernet Franc.

Après ces 2 années d’élevage, la mise en bouteille est réalisée par la famille Milhard. Enfin, le vin est stocké dans le chai pendant 3 années afin d’offrir un grand vin de garde. C’est ce qui fait la particularité du Château Vieux Mougnac, de cette passion naît un produit rare, authentique, un Grand Vin de Garde servi sur les plus belles tables de France.